La voix

Une voix dit toujours la vérité. Où prend-elle naissance, cette voix qu’on émet avant qu’elle ne sorte de notre bouche, et qui, dès qu’elle l’a franchie, ne nous appartient plus?

Quelque part, c’est agaçant de savoir que notre voix parle pour nous et qu’elle nous trahit. C’est elle que l’on perçoit en priorité, c’est le prolongement de notre personnalité. Notre ton, c’est le reflet de notre écoute, de nos intuitions et de nos tensions intérieurs.

Musique de soi, elle est instrument d’unité entre le corps et l’esprit. En effet, la voix renseigne d’abord sur soi: notre état de santé, notre caractère (calme, posé, agité, battant ...) sur l’image que nous avons de nous (on peut aimer ou détester sa voix), puis sur nos intentions par rapport à l’autre (veut-on séduire, convaincre, défendre ou accuser). La voix parle à un niveaux beaucoup plus inconscient que la parole, qui est chargée d’intentions conscientes.
 

 

„La voix, atout ou handicap“

Lorsque l’on se trouve face à un pouvoir, face à une institution ou encore face à un patron, notre voix change. C’est très curieux de voir comment notre timbre se modifie suivant nos émotions. Une voix dit toujours la vérité. Elle met en mouvement notre émoi, par exemple : à la moindre excitation, notre débit devient rapide et agité, au moindre coup de Spleen, il devient lent et presque amorphe.

 

Quelque part, c’est agaçant de savoir que notre voix parle pour nous et qu’elle nous trahit. C’est elle que l’on perçoit en priorité, c’est le prolongement de notre personnalité. Notre ton, c’est le reflet de la manière dont nous utilisons notre énergie. C’est le reflet de notre écoute, de nos intentions et de nos tensions intérieures. Musique de soi, elle est l’instrument d’unité entre le corps et l’esprit. En effet, la voix renseigne d’abord sur soi : notre état de santé, notre caractère (calme, posé, agité, battant.....). Sur l’image que nous avons de nous même (on peut aimer ou détester sa voix), puis sur nos intentions par rapport à l’autre (veut-on séduire, convaincre, défendre, ou accuser). La voix parle à un niveau beaucoup plus inconscient que la parole, qui est chargée d’intentions conscientes.

 

D’après des recherches effectuées par des spécialistes des relations entre le son et la psychologie, on distingue plusieurs types de voix caractérisées par leur lieu d'origine: la voix thoracique, la voix laryngée, la voix pharyngée et la voix de face. Celles-ci trop accentuées dévoilent des propos cachés.

La voix thoracique résonne dans la cage thoracique, elle est puissante et séduisante mais cache quelque fois le désir de séduire, de s’approprier l’autre.

 

La voix laryngée (qui vient du larynx) est le lieu de passage entre la tête pensante et corps résonnant. Toutefois, si elle a tendance à rester bloquée dans la gorge cela veut dire que le propriétaire se prend la tête.

La voix pharyngée (le pharynx est un espace en arrière du larynx) est une voix caverneuse qui, si elle est trop marquée, donne l’impression que l’on a affaire à une personne qui n’est pas très ancrée dans sa vie.

La voix de face, elle se projette en avant dans le masque. Cependant, si elle s’appuie trop sur les consonnes, elle devient agressive et révèle un besoin de domination.

 

La voix passe par différentes étapes, mais la période clé ,c’est l’adolescence. Un moment crucial où les sexes se différencient avec l’épisode de la mue. Chez le garçon, la mue intervient de manière plus brutal que chez les filles. A cette période, la voix prendra sa couleur définitive. Au sortir de l’adolescence, l’être trouve sa voix à condition qu’il trouve son identité, c’est à dire sa véritable place dans le monde.

Avoir une bonne voix, c’est tout un art ! Pour qu’une voix passe bien, il faut trouver le juste équilibre entre les différents paramètres que sont le timbre, la hauteur, le débit, l’intensité et la fluidité.

Le timbre reflète la personnalité vocale de chacun. Il peut être velouté, serré, chaud, métallique, nasillard. C’est grâce à lui que l’on peut reconnaître si une personne ment ou dit la vérité. Une voix bien timbrée montre que la personne est à l’aise dans son corps et ne force pas sa voix. Une voix bien en place est capable de monter dans l’aigu comme de descendre dans le grave sans accros.

 

C’est par la régularité de son débit que s’exprime la confiance en soi, la capacité de gérer son émotion. Elle peut être intense pour oser être soi-même tout en s’adaptant aux impératifs du monde extérieur.

La fluidité, c’est la marque de l’authenticité de la voix et souvent traduite par une voix claire et souple.

Quoi qu’il en soit, la voix est immédiatement ressentie par l’autre. Si la voix passe bien, elle est capable d’emporter l’adhésion, l’agrément de l’autre. De plus si le  « clavier vocal » est infini, encore faut-il que la voix corresponde à ce qui est dit, que la cohérence soit totale entre la voix, l’intention et le message.

 

up